retour accueil
se connecter à l´espace abonné
  ok
  retour à l´accueil Espace créateurs / repreneurs » Construire mon projet » Financer mon projet
 
Espace créateurs / repreneurs   Réduire 
   

 
 Financer mon projet Imprimer    
 

Avant même de démarrer votre activité, vous devez évaluer vos besoins financiers et vérifier la cohérence entre ces besoins et les apports que vous rassemblerez. Etablir votre plan de financement, c'est prévoir l'ensemble des besoins de démarrage ainsi que les ressources que vous pourrez mobiliser. Un financement correctement adapté à votre projet est une condition essentielle de pérennité de votre entreprise.

Les besoins

  • Investissements : terrains, construction, locaux, matériel, outillage, matériel de transport, agencement, installation, achat de fonds, droit au bail, brevets, licences d'exploitation
  • Frais de démarrage : frais d'actes, honoraires, droits de mutation, inscription au répertoire des métiers, frais de conseil, publicité de lancement.
  • « Besoin en fonds de roulement » : c'est l'argent dont vous aurez besoin pour financer vos stocks de départ, payer les fournisseurs et attendre que les clients vous paient.

Les ressources

  • Apport personnel : indispensable pour montrer la confiance que vous portez à votre projet et votre détermination à réussir, pour financer votre fonds de roulement et pour pouvoir emprunter à la banque !
  • Apport des associés ; si vous envisagez de vous associer ou de vous mettre en société.
  • Crédit bancaire : avant d'aller voir votre banquier, vous devez avoir préparé un dossier sérieux où ressortent le montant espéré du prêt la proportion représentée par les remboursements sur votre chiffre d'affaires et sur votre marge ainsi que les garanties offertes.

Prudence ! N'intégrez pas les aides financières incertaines dans votre plan de financement.

La diversité des financements

  • Différents financements comme les prêts bancaires ou prêts d’honneur, avances remboursables, exonérations sociales ou fiscales sont mobilisables pour compléter votre apport personnel. Leur attribution dépend de votre situation, de la nature de votre projet et de sa localisation.
  • L’accès au crédit bancaire est aujourd’hui facilité par l’intervention des sociétés de caution mutuelle et des fonds de garantie qui prennent en charge une partie du risque. Il s’agit principalement :
  • Le prêt à la création d’entreprise (PCE) est un crédit sans garantie ni caution personnelle, accordé sous certaines conditions par OSEO via les banques. Il s’accompagne d’un financement bancaire.

L’Etat, les collectivités territoriales et les associations interviennent pour aider les porteurs de projet

Vous êtes chômeur, bénéficiaire du RMI, exclu du système bancaire
Vous pouvez bénéficier des dispositifs tels que l’avance remboursable EDEN (Encouragement au développement des Entreprises Nouvelles), des exonérations de charges sociales par l’ACCRE (Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprises) ou des prêts de l’ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique).

Vous êtes invalide
L’AGEFIPH (Association pour la gestion du fonds d'insertion professionnelle des handicapés) peut vous accorder une subvention.

Vous êtes une femme
Contactez le FGIF (Fonds de garantie à l’initiative des femmes). Le
formulaire de demande d'aide peut être soit téléchargé à partir du site internet de France Active Garantie (FAG), ou retiré auprès de la Préfecture (délégation aux droits des femmes) ou auprès de France Initiative.

 

contacter votre CMA Adressez vous au conseiller de votre chambre de métiers et de l’artisanat.


retour en haut de page


Avant même de démarrer votre activité, vous devez évaluer vos besoins financiers et vérifier la cohérence entre ces besoins et les apports que vous rassemblerez. Etablir votre plan de financement, c'est prévoir l'ensemble des besoins de démarrage ainsi que les ressources que vous pourrez mobiliser. Un financement correctement adapté à votre projet est une condition essentielle de pérennité de votre entreprise.

Les besoins

  • Investissements : terrains, construction, locaux, matériel, outillage, matériel de transport, agencement, installation, achat de fonds, droit au bail, brevets, licences d'exploitation
  • Frais de démarrage : frais d'actes, honoraires, droits de mutation, inscription au répertoire des métiers, frais de conseil, publicité de lancement.
  • « Besoin en fonds de roulement » : c'est l'argent dont vous aurez besoin pour financer vos stocks de départ, payer les fournisseurs et attendre que les clients vous paient.

Les ressources

  • Apport personnel : indispensable pour montrer la confiance que vous portez à votre projet et votre détermination à réussir, pour financer votre fonds de roulement et pour pouvoir emprunter à la banque !
  • Apport des associés ; si vous envisagez de vous associer ou de vous mettre en société.
  • Crédit bancaire : avant d'aller voir votre banquier, vous devez avoir préparé un dossier sérieux où ressortent le montant espéré du prêt la proportion représentée par les remboursements sur votre chiffre d'affaires et sur votre marge ainsi que les garanties offertes.

Prudence ! N'intégrez pas les aides financières incertaines dans votre plan de financement.

La diversité des financements

  • Différents financements comme les prêts bancaires ou prêts d’honneur, avances remboursables, exonérations sociales ou fiscales sont mobilisables pour compléter votre apport personnel. Leur attribution dépend de votre situation, de la nature de votre projet et de sa localisation.
  • L’accès au crédit bancaire est aujourd’hui facilité par l’intervention des sociétés de caution mutuelle et des fonds de garantie qui prennent en charge une partie du risque. Il s’agit principalement :
  • Le prêt à la création d’entreprise (PCE) est un crédit sans garantie ni caution personnelle, accordé sous certaines conditions par OSEO via les banques. Il s’accompagne d’un financement bancaire.

L’Etat, les collectivités territoriales et les associations interviennent pour aider les porteurs de projet

Vous êtes chômeur, bénéficiaire du RMI, exclu du système bancaire
Vous pouvez bénéficier des dispositifs tels que l’avance remboursable EDEN (Encouragement au développement des Entreprises Nouvelles), des exonérations de charges sociales par l’ACCRE (Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprises) ou des prêts de l’ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique).

Vous êtes invalide
L’AGEFIPH (Association pour la gestion du fonds d'insertion professionnelle des handicapés) peut vous accorder une subvention.

Vous êtes une femme
Contactez le FGIF (Fonds de garantie à l’initiative des femmes). Le
formulaire de demande d'aide peut être soit téléchargé à partir du site internet de France Active Garantie (FAG), ou retiré auprès de la Préfecture (délégation aux droits des femmes) ou auprès de France Initiative.

 

contacter votre CMA Adressez vous au conseiller de votre chambre de métiers et de l’artisanat.


retour en haut de page

 

 
Avant de financer votre projet et démarrer votre activité artisanale, consultez notre rubrique « espace créateurs / repreneurs » où vous retrouverez de nombreuses informations utiles et pratiques (ex. : m'immatriculer au répertoire des métiers, choisir une forme juridique…).
Avant de financer votre projet et démarrer votre activité artisanale, consultez notre rubrique « espace créateurs / repreneurs » où vous retrouverez de nombreuses informations utiles et pratiques (ex. : m'immatriculer au répertoire des métiers, choisir une forme juridique…).
 
Cliquez ici pour voir l'animation
 
 
Cliquez ici pour voir l'animation
 
 
 Guide à télécharger Réduire