Menu

Le portail des Chambres de Métiers et de l'Artisanat

Le portail des Chambres de Métiers et de l'Artisanat

N°1
de l'Apprentissage

En savoir plus
Retour aux actualites

Sortie de crise : accompagner, détecter, orienter, soutenir

Accompagner, détecter, orienter et soutenir les entreprises en situation de fragilité, c’est l’objectif du plan d’action annoncé par le gouvernement cet été pour aider les entreprises en difficultés à sortir de la crise. Parties prenantes de ce plan, les CMA prennent part au niveau national et au niveau local, à sa mise en œuvre en direction des entreprises artisanales.

L’objectif ? Accompagner les chefs d’entreprise artisanale dans l’évaluation de leur situation en sortie de crise et la construction d’un plan adapté. Les CMA, au plus proche des territoires, seront l’interlocuteur de référence pour toutes les entreprises artisanales en situation de fragilité pour les orienter vers la réponse la mieux adaptée à leurs besoins.

Un accompagnement avec un interlocuteur privilégié
Si au niveau national, l’État va s’appuyer sur un conseil national de sortie de crise, au niveau local un accompagnement sera proposé aux entreprises. Dans chaque département un conseiller départemental à la sortie de crise va être nommé. Celui-ci sera le point de contact privilégié destiné à accueillir et conseiller les entreprises en situation de fragilité financière. Cet interlocuteur de confiance respectera un strict cadre de confidentialité, notamment vis-à-vis du secret des affaires et du secret fiscal.

Un numéro d’appel unique pour les entreprises : 0806 000 245
Un numéro d’appel unique - 0806 000 245 - est par ailleurs mis en place avec les Urssaf et les services de la DGFiP. Il permet aux chefs d’entreprise d’être orientés vers les solutions les plus adaptées à leurs problématiques : aides d’urgences, procédures, etc. Au sein des Chambre de métiers et de l'artisanat, un contact privilégié vous est proposé. N’attendez plus, contactez votre Chambre de métiers et de l'artisanat.

Une mobilisation pour accompagner les entreprises et identifier leurs difficultés
Afin d’identifier les entreprises fragiles, l’État va renforcer sa capacité de détection des « signaux faibles ». Il s’appuiera notamment sur les services fiscaux, les tribunaux de commerce, des réseaux d’experts-comptables ou les commissaires aux comptes et aussi sur les chambres des métiers et de l’artisanat qui vont sensibiliser 25 000 entreprises aux différents dispositifs de soutien. Elles pourront en accompagner 5 000 dans les activités les plus impactées par la crise sanitaire.

Toutes les informations utiles ici
Dossier de presse