Menu

Le portail des Chambres de Métiers et de l'Artisanat

Un projet ?
Des milliers d'entreprises à reprendre

En savoir plus
Nous contacter

Immatriculation au Répertoire des métiers

Quel que soit son statut juridique, doit être immatriculée au Répertoire des métiers l'entreprise qui n'emploie pas plus de 10 salariés et qui exerce à titre principal ou secondaire une activité professionnelle indépendante de production, de transformation, de réparation ou de prestations de services.

Le Centre de formalité des entreprises (CFE) permet de déposer et faire diffuser en un lieu unique les déclarations afférentes aux événements de la vie de votre entreprise : création d'entreprise ou reprise d'activité (immatriculation), modifications de leur situation (nom commercial, dirigeants, statuts, établissements, siège social, situation matrimoniale, changement d'adresse...), cessation d’activité.

Lors de la création d'entreprise, une déclaration de début d'activité doit être remplie dans le délai d'un mois avant le début d'activité et doit l'être au plus tard un mois après cette date. Pour pouvoir obtenir son immatriculation au répertoire des métiers, le créateur (personne physique ou dirigeant de société) :

• ne doit pas avoir fait l’objet d’une interdiction de diriger, gérer, administrer ou contrôler soit « toute entreprise » soit « une entreprise artisanale » et ne doit pas avoir été condamnée à une peine complémentaire interdisant l’exercice d’une activité professionnelle,
• doit avoir suivi le stage de préparation à l’installation.

Dans les jours qui suivent votre déclaration au CFE, l'INSEE va vous attribuer un numéro SIREN et un code APE.