Portrait d'artisans couturier

Devenir Artisan

Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise artisanale et vous vous posez pas mal de questions ? Retrouvez ici quelques-unes des questions qui nous sont posées fréquemment

Toutes nos questions

Le secteur du bâtiment est-il un secteur d'avenir et qui recrute ?

Avec de nombreux emplois à pourvoir, le secteur du bâtiment offre de belles perspectives à ceux qui souhaiteraient en faire leur métiers. L'Artisanat est la première entreprise de France. Renseignez-vous auprès de nos conseillers expert pour en savoir plus.

Mon activité nécessite-t-elle une qualification professionnelle ?

Quels métiers sont réglementés ?

Dans certains métiers, le contrôle effectif et permanent de l’activité par une personne qualifiée est une obligation légale. Dans ce cas, la qualification professionnelle peut être détenue par le dirigeant de l’entreprise ou un salarié. Cette condition de qualification est contrôlée par le Répertoire des Métiers lorsque vous créez votre entreprise, lorsque vous modifiez vos activités ou lors d’un changement de dirigeant.

Vous pouvez retrouver les métiers concernés par la nécessité d’une qualification professionnelle sur notre site data

Pour plus de précisions sur la qualification liée à votre activité, contactez la CMA la plus proche de chez vous

Les artisans ont-ils une carte professionnelle ?

Les chambres de métiers et de l’artisanat mettent gratuitement à disposition de tous les chefs d’entreprise artisanale et conjoints collaborateurs inscrits au répertoire des métiers, une carte professionnelle, véritable carte d’identité de votre entreprise.

Qu'est-ce que la carte professionnelle ?

Muni.e de votre carte professionnelle, vous pouvez vous identifier comme chef d’entreprise artisanale auprès de vos clients et de vos fournisseurs. Elle apporte également aux consommateurs la garantie de la compétence et du savoir-faire des entreprises artisanales.

Bien plus qu’une simple carte...

La carte professionnelle est dorénavant dématérialisée pour pouvoir être toujours à portée de main !

Activez-la - grâce à votre numéro d'immatriculation - et téléchargez-la gratuitement sur votre smartphone depuis la plateforme www.cmacarte.pro. Pour vos premiers pas sur la plateforme, suivez le guide !

Il est également possible, si vous le souhaitez, d’obtenir une carte en PVC de type carte de crédit en PVC au prix de 5€ TTC (en passant par la plateforme). Sa durée de validité est de deux ans.

Chaque carte est équipée d'un QR CODE individuel qui vous permet d'accéder aux services de votre CMA mais aussi à de nombreux avantages. avantages majeurs renforçant votre crédibilité et apportant une sécurité aux consommateurs.

Programme de fidélité Obiz

Avec la carte artisan, vous, vos conjoints collaborateurs et votre famille pouvez bénéficier d’un programme d’avantages (avec plus de 150 000 offres exceptionnelles), accessible via une plateforme en ligne.

Découvrez comment activer et télécharger votre carte et tous les avantages auxquels vous pouvez prétendre !

Existe-t-il des aides pour créer ou reprendre une entreprise ?

Le site aides-entreprises - site d'information du réseau des CMA sur les aides aux entreprises - recense les aides financières auxquels peuvent éventuellement prétendre les créateurs et les entreprises, en fonction de leur localisation et de la thématique de leur besoin.

Retrouvez-y toutes les informations pour vous aider à concrétiser vos projets (création, reprise, transmission, développement, emploi, formation, gestion financière, innovation, export, investissements...).

Je souhaite m'informer sur la création d'entreprise

Pour tout savoir sur les étapes-clés pour créer votre entreprise, vous pouvez participer à nos événements mais aussi contacter directement la CMA la plus proche de chez vous qui vous accompagnera pas à pas dans vos démarches.

Qui peut m’aider dans mon projet de création-reprise d'entreprise ?

Votre Chambre de Métiers et de l'Artisanat bien sûr ! Nos collaborateurs experts de la création-reprise d'entreprise vous informent, vous aident et vous accompagnent à chaque étape de votre projet...et plus encore !

Les conseillers de votre CMA vous aident à évaluer les forces et les faiblesses de votre projet, à choisir la localisation pour votre entreprise, étudier votre marché, trouver le financement des investissements. Ils vous aident à faire vos choix sur les différents statuts juridiques dont l’EIRL, les questions sociales ou encore fiscales. Ils vous éclairent également sur les enjeux de l’innovation, du numérique, du développement durable ou encore de l’exportation à intégrer dans votre réflexion

Ensemble, vous établirez votre plan d'actions et ses étapes :
• définir et/ou affiner votre projet ;
• acquérir les connaissances nécessaires pour votre installation notamment lors du stage de préparation (SPI);
• simplifier vos formalités administratives ;
• établir votre business-plan,
• démarrer votre activité puis la développer ;

Vous pouvez bénéficier de conseils sous forme de rendez-vous personnalisés, pour consolider cette phase de démarrage puis de croissance.

 
Pour concrétiser votre projet, rencontrez dès maintenant l'un de nos conseillers. RDV sur notre carte pour contacter la CMA la plus proche de chez vous

Existe-t-il une réglementation pour le véhicule du conducteur VTC ?

Le véhicule de transport doit respecter quelques règles, notamment des règles plutôt « haut de gamme ». S’il n’est pas hybride ou électrique, le véhicule de tourisme doit :

  • Avoir entre 4 et 9 places, chauffeur compris,
  • Avoir moins de 6 ans (sauf véhicule de collection),
  • Avoir au moins 4 portes,
  • Avoir des dimensions minimales hors tout : 4,50 m x 1,70 m,
  • Un moteur d’une puissance nette supérieure ou égale à 84 kW,

Ces conditions ne s’appliquent pas aux véhicules hybrides et électriques.

La formation VTC peut-elle être financée par le CPF (Compte Personnel de Formation) ?

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est une solution à envisager si vous cherchez à financer votre formation professionnelle. A noter que les frais d’inscription à l’examen ne sont pas pris en charge par le CPF.

Pour information, la formation VTC est éligible au CPF sous le Code 237000.

Comment obtenir la carte professionnelle VTC ?

La demande de la carte professionnelle se fait dès l’obtention de l’examen d’accès à l’activité de conducteur VTC.
Les CMA sont des centres d’examen et n’ont aucunement vocation à établir votre carte professionnelle ou encore à vous renseigner à ce sujet.

Pour obtenir votre carte professionnelle VTC, il convient de compléter le formulaire de demande lequel est téléchargeable sur le site de votre Préfecture.

Une fois votre dossier complet, vous prendrez rendez-vous auprès du service compétent de la Préfecture. A noter que la carte est valide durant 5 ans après la date de validité inscrite sur votre carte.

Peut-on être chauffeur VTC sans posséder de carte professionnelle ?

Détenir une carte professionnelle est obligatoire pour exercer l’activité de conducteur VTC. Que vous soyez auto-entrepreneur ou salarié. De la même façon que si vous recrutez un salarié, il devra également être en possession de sa carte professionnelle avant de travailler pour vous.

Comment bénéficier du service Veille Artisanat

Suivez les actualités de Veille Artisanat en vous abonnant aux alertes quotidiennes ou hebdomadaires ou en installant l’appli mobile

Effectuez une recherche documentaire en toute autonomie sur InfoArtisanat

Comment créer ma micro-entreprise ?

Le régime du micro-entrepreneur permet une création d'entreprise simplifiée en ce qui concerne les formalités et les déclarations fiscale et sociale. Ce régime est tout particulièrement adapté aux personnes souhaitant développer une activité à titre complémentaire ou expérimentale. Il impose, en contrepartie, certaines limites de chiffre d'affaires et de champ d'activité. Pour bénéficier du régime de la micro-entreprise, votre chiffre d'affaires ou vos recettes doivent être en dessous des seuils suivants :

  • Pour les activités de commerce et de fourniture de logement : 188 700 €
  • Pour les activités de prestations de services ou les activités libérales : 77 700 €

Pour vous accompagner dans vos démarches, nous vous recommandons de contacter directement la CMA la plus proche de chez vous, au 30.06. Les conseillers en création répondront à vos questions et seront aiguiller dans votre parcours

L'immatriculation/déclaration de votre activité est obligatoire et se passe sur internet, sur le portail du guichet électronique des formalités d’entreprises (Guichet unique), un portail internet sécurisé, auprès duquel toute entreprise est aujourd'hui tenue de déclarer sa création, la modification de sa situation ou la cessation de ses activités. Pour créer en tant que micro-entrepreneur,  vous devrez sélectionner au démarrage de la formalité, “Entrepreneur individuel” pour la forme de l’entreprise à créer.

Un certain nombre de pièces justificatives sont demandées : déclaration sur l’honneur de non condamnation et de filiation ; une copie recto-verso de la carte nationale d’identité ou du passeport, en cours de validité (pour les micro-entrepreneurs de nationalité étrangère résidant en France, une copie recto-verso d’un titre de séjour ou une copie du récépissé de demande d’un titre de séjour, en cours de validité et à l’adresse du domicile actuel, permettant l’exercice d’une activité commerciale). Si l'activité est réglementée, il vous faut vérifier que vous remplissez les conditions requises.